AccueilMéthodes pratiquesÉcriture comptable: Le guide pour comprendre

Écriture comptable: Le guide pour comprendre

Lorsque l’on se lance dans un business, certaines méthodes ne sont pas des plus évidentes. C’est notamment le cas pour des domaines précis, dans lesquels une formation est bien souvent recommandée. La comptabilité en est un excellent exemple, demandant quelques connaissances. L’écriture comptable demande donc à être comprise, afin de pouvoir être utilisée correctement.

Écriture comptable: Le guide pour comprendre

Écriture comptable: Le guide pour comprendre la méthode

Pour faire simple, l’écriture comptable est le fait de répertorier tous les flux et toutes les opérations financières qui affectent le résultat et le patrimoine de l’entreprise. On les retrouve dans un journal, comme expliqué dans la suite de cet article. Chaque opération contient au moins deux lignes, et les informations sont rangées en diverses colonnes.

Une fois l’ensemble de l’écriture comptable rédigée, il faut faire attention à un point crucial : la colonne « débit » et la colonne « crédit » doivent être égales. On dit alors que l’écriture est équilibrée, ce qui est le plus important pour la comptabilité d’une entreprise. Pour en apprendre davantage, cliquez ici.

Le journal comptable : que contient-il ?

Cette répertorisation est faite dans ce qui est appelé un  « journal comptable ». Il en existe deux sortes : le journal classique et le journal centralisateur. 

Le journal classique est une façon de répertorier l’ensemble des opérations et des flux dans un même journal. On doit y trouver plusieurs informations, comme la date à laquelle il a été fait, le numéro de compte associé, une pièce justificative, un libellé et enfin le montant du crédit ou du débit bien sûr. Cela permet de pouvoir retrouver en un clin d’œil une information si jamais un problème venait à apparaître. Cela concerne des achats, des ventes, mais aussi les opérations bancaires.

Aussi  Comment s'exercer pour maîtriser la table de 9 ?

Le journal centralisateur est quant à lui un journal qui en regroupe plusieurs, appelés sous-journaux ou journaux auxiliaires. Les entreprises peuvent ainsi choisir les journaux qu’elles désirent créer ; ceux-ci ne seront donc pas toujours identiques selon les organisations. Plusieurs sont néanmoins assez fréquents. Parmi eux, on peut citer :

  • le journal des achats, qui correspond aux factures qui doivent être réglées comme les frais ou les agents externes
  • le journal des ventes, qui correspond à l’inverse aux factures émises par l’entreprise
  • le journal de caisse, qui correspond aux paiements reçus en espèce
  • le journal des opérations diverses, qui correspond par exemple aux salaires et au règlement de la TVA

Dans les deux cas, toutes les informations doivent être reportées dans le grand livre. Le grand livre de compte est un registre commercial, où les entreprises doivent renseigner obligatoirement tous leurs comptes selon leur plan comptable.  

Comment faciliter la comptabilité en entreprise ?

Si tenir des comptes de la sorte vous paraît dépassé, il est également possible de faire différemment. En effet, de nos jours, il existe des logiciels comptables. Ceux-ci vous permettront de réaliser le même type de fonctionnement (journal classique ou journal centralisateur), bien plus efficacement. Vous serez également accompagné par des interfaces attractives, dans le but de simplifier la vie de votre entreprise.

Thomas propose :